Angersmag.info – Notre-Dame-des-Landes (44) – une « impasse » selon les élus verts d’Angers

« Pourquoi continuer le bras de fer », s’interrogent les six écologistes, adjoints et conseillers municipaux, de la Ville d’Angers et de l’agglomération. Constatant les débordements aux abords de la zone concernée par l’aéroport de Notre Dame des Landes (44), ils reprochent au premier ministre de s’être engagé dans une impasse.

Les opposants au projet d'aéroport de Notre Dame des Landes, ce soir à Angers (Photo DR).

Les opposants au projet d’aéroport de Notre Dame des Landes, ce soir à Angers (Photo DR).

« Le rapport de force dans lequel se sont installés les gendarmes et les militants est symptomatique de la double impasse dans laquelle le premier ministre s’est fourvoyé », dénoncent dans un communiqué commun, Bruno Baron, Jamila Delmotte, Vincent Dulong, Gilles Mahé, Marianne Prodhomme et Romain Laveau, tous conseillers municipaux d’Angers d’Europe Ecologie Les Verts, pour certains adjoints, pour certains aussi conseillers régionaux.

Les élus verts dénoncent une impasse sécuritaire, « nul n’a jamais éteint une manifestation populaire avec des matraques et des bombes lacrymogènes », mais aussi politique, affirmant défendre de longue date une complémentarité entre les aéroports du Grand Ouest.

« Avec un trafic plus que limité est-il normal que les Angevins aient à débourser plusieurs centaines de milliers d’Euros chaque année pour l’aéroport d’Angers-Marcé qu’ils savent condamné à la fermeture si l’installation aéroportuaire de Notre-Dame-des-Landes voit le jour », questionnent les élus angevins. « Comment peut-on soutenir un équipement qui décentrera la gravité de notre région avec le risque d’isoler Angers ou le Mans pour privilégier les infrastructures ferroviaires à grande vitesse vers Nantes ».

Pour les écologistes qui prônent l’amélioration de l’existant et le développement des complémentarités, il ne s’agit pas de faire en sorte que « chaque territoire revendique sa part de rayonnement au risque de voir la concurrence aveugler tout le monde ».

Ces derniers dénoncent des recettes appartenant au passé : « il n’est pas question de laisser de laisser l’avenir de la région entre les mains de ceux qui s’acharnent à les reproduire », visant le premier ministre, Jean Marc Ayrault, mais aussi son ministre de l’intérieur, Manuel Valls, qu’ils accusent d’employer des méthodes violentes pour le règlement du conflit engagé depuis une semaine sur la zone concernée par le projet d’aéroport.

« Nous avons toujours dénoncé l’incohérence économique, environnementale et sociale de ce projet », appuient les écologistes angevins, sachant que comité de soutien aux opposants à l’aéroport, dont ils font partie, a profité du lancement de Soleils d’Hiver sur la place du Ralliement ce soir à Angers pour porter à la connaissance des Angevins l’opposition au projet d’aéroport.

Source : Angersmag.info

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s