Courrier de l’Ouest – Sans abris : des places au chaud très spartiates

Les bungalows, installés par la Ville et financés par l’État offrent le minimum de confort aux sans abris.

Les bungalows, installés par la Ville et financés par l’État offrent le minimum de confort aux sans abris.

Les premiers sans abris ont dormi cette nuit dans les structures modulaires de la Baumette. Si l’endroit est très bien chauffé, contrairement au gymnase de la rue Bizot, les conditions d’hébergement sont réduites au minimum.

Dans des chambrées de sept à huit personnes, les demandeurs d’asile
et les sans papiers dorment sur des lits de camp avec une couverture. « Mais il n’y en avait pas pour tout le monde », témoigne un jeune Kosovar.

L’endroit est sécurisé mais il faut se partager deux toilettes pour 40 personnes et il ne dispose pas d’un point d’eau potable.

Les sans abris ont été autorisés à gagner les lieux à 21 heures mardi soir. Mais ce mercredi, c’est à 6 heures qu’on leur à demandé que quitter les bungalows. Alors que la nuit n’était pas encore terminée et que la température ne dépassait pas les -4°C, familles et enfants se sont de nouveau retrouvés à la rue.

Source : Courrier de l’Ouest

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s