Angersmag.info – Frédéric Béatse, un drôle de baptême du voeu

Un peu moins d’un an après la démission de Jean-Claude Antonini, Frédéric Béatse a présenté lundi soir
ses premiers vœux aux Angevins.

Un drôle de baptême en réalité, marqué par une nouvelle action des opposants locaux à Notre-Dame-des-Landes
et l’absence de Christophe Béchu.

Frédéric Béatse au pupitre. On aperçoit les manifestants tenus légèrement à l'écart face à la scène, brandissant des affichettes.

Frédéric Béatse au pupitre. On aperçoit les manifestants tenus légèrement à l’écart face à la scène, brandissant des affichettes.

Au final, une atmosphère étrange et légèrement tendue. Impressions.

Comme un symbole, c’est son prédécesseur, Jean-Claude Antonini, qui avait ouvert le bal au nom de l’agglomération. Dans un discours sans surprise, ni grande annonce, centré autour de la crise économique et des réponses que met en œuvre la collectivité pour y faire face, le président d’Angers Loire Métropole avait voulu avant tout faire partager son optimisme.

Optimisme à l’égard de l’avenir – « la sortie de crise, nous n’y sommes pas encore, mais sûrement nous avançons vers elle » – et optimisme quant à la capacité de l’agglo angevine à se montrer « solidaire » et « innovante » face aux difficultés :

  • « En 2013, à l’agglomération, il n’y aura crise ni des idées, ni des projets pour vivre mieux, pour vivre bien sur notre territoire. »

Le temps d’un intermède musical de circonstance – « What à wonderful world », joliment interprété par Gwendoline Oud et Dominique Lofficial -, de quelques premières embrassades et poignées de main, et vint le tour de Frédéric Béatse.

Jean Monnier, Jean-Claude Antonini…
« Je veux poursuivre dans cette voie ».

Légèrement tendu pour sa première sous les voûtes de l’ancien hôpital Saint-Jean, le maire d’Angers s’est avancé, un discours de neuf pages à la main.

Dans les premiers rangs de la salle, élus de la majorité et de l’opposition entourent Jacques Auxiette, le président du Conseil Régional, mais, surprise, le président du Conseil Général, Christophe Béchu, n’est pas là.

La deuxième surprise, elle, ne tarde pas. Discrets durant le discours de Jean-Claude Antonini, une dizaine de jeunes et moins jeunes se sont déployés à proximité de la scène.

Dans leurs sacs et blousons, banderoles et affichettes marquant leur opposition au projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes. Trop tard pour la sécurité qui les a repérés au dernier moment. Trop tard pour Frédéric Béatse dont l’allocution est lancée.

Le maire fait comme si. Mais l’ambiance est inévitablement plombée. Et le discours se poursuit alors que policiers et manifestants parlementent, se toisent et se frottent.

On pense à l’incident. Mais non, restons zen ! C’est probablement ce que se dit Frédéric Béatse qui enchaine bilan et projets (lire par ailleurs).

Des Rives Nouvelles au nouveau Centre des Congrès, en passant par les Hauts-de-Saint-Aubin et le comité stratégique pour l’emploi, le maire d’Angers invite son auditoire à se projeter et se projette lui-même. Élu il y a un an dans des conditions controversées, il évoque son souhait de « poursuivre dans la voie » de Jean Monnier et Jean-Claude Antonini, « en m’adaptant à la situation actuelle et en préparant l’avenir ».

On perçoit mieux encore alors son souci de marquer son territoire et son action, de s’affranchir de ses tutelles et de s’inscrire dans le temps, en prenant soin de ne pas citer l’échéance des prochaines élections municipales que personne n’ignore pourtant dans la salle.

Délicat, cet exercice des premiers vœux a été accueilli par des applaudissements d’autant plus soutenus que les banderoles sont restées levées jusqu’à la fin.

Source : Angersmag.info

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s