Les 4 maisons

Le Village, c’est 4 maisons réparties autour d’un parking et d’un espace vert avec, en son centre, un terrain de jeu en terre battue. Chaque maison dispose d’un petit jardin bordé d’arbres et de buissons.

  • au 46 rue d’Orgemont : la Gauloise où habitent des français dits « marginaux », se trouvant exclus des dispositifs destinés aux sans-abri en raison de la trop forte demande. Cette maison est la seule à ne pas disposer de l’électricité.
  • au 48 rue d’Orgemont : la Commune où, hormis 3 chambres, tous les espaces et objets sont communs (à remettre en place après utilisation) : le grand salon pour les réunions, la petite bibliothèque et quelques jouets ; la cuisine avec vaisselle, matériel de nettoyage et un peu de nourriture ; des toilettes ; une salle de bain sans eau chaude (pour l’instant). Sur les 3 chambres, les deux plus grandes sont réservées aux hommes isolés (africains, de fait). La troisième et plus petite chambre est réservée aux personnes (habitants/soutiens) les plus impliquées dans le fonctionnement du lieu : présentation aux nouveaux habitants, accueil des « visiteurs » (institutionnels ou non, bienveillants ou non, etc.), …
  • au 50 rue d’Orgemont : la Family où sont accueillies les familles, mais aussi les couples sans enfant ainsi que les « femmes isolées ». En plus d’être mitoyenne à la Commune, la Family dispose également de 3 chambres, d’une grande salle, d’une cuisine, des toilettes et d’une salle de bain. Cependant, cette maison est la seule à ne pas disposer de l’eau courante. Il faut donc se rendre à la Commune pour y remplir les bidons d’eau potable.
  • au 52 rue d’Orgemont : la Rromani où habitent les familles Rroms roumaines, présentent depuis le début du Village ainsi que sur les précédentes réquisitions depuis l’hiver 2008-2009. Considérés comme « européens de seconde zone », aucune solution pérenne (ni même d’urgence) ne leur ai jamais proposée.
Publicités

Une réflexion au sujet de « Les 4 maisons »

  1. et pourquoi la mairie, toujours prête à mettre en avant son caractère social, sa bienveillance, etc., ne fait pas mettre l’eau, ne fais pas mettre l’électricité dans les logements qui en manquent. Et pourquoi la préfecture ne réquisitionne pas; pourquoi la mairie qui veut mettre en place des préfabriqués pour les gens à la rue (d’après la tribune) ne tentent-elles pas une expérimentation sociale sur ce lieu ? et puis ça coûterait sans doute pas beaucoup plus ? et puis, ça ne permettrait-il pas aux sdf français d’avoir un accueil toute la journée plutôt que certains d’entre eux fassent peur aux gentils commerçants du centre-ville…
    hein dites pourquoi ? les préfets, où les élus ne nous mènent quand même pas en bateau ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s