Zizanie au Grand marché d’Angers… vue par le Courrier de l’Ouest

3 articles publiés par le Courrier de l’Ouest, entre le vendredi 18 janvier
et le samedi 19 janvier 2013, à propos de l’arrêté municipal
interdisant les marchés du samedi matin :

  • « Neige et verglas : pas de marché samedi matin »
  • « L’arrêté interdisant les marchés a créé la zizanie entre commerçants »
  • « Marchés interdits : le maire dit avoir appliqué le principe de précaution »

Lire la suite

Publicités

Dérapage municipal : Parc à SDF, par la mairie d’Angers

Grille d'entréeA la suite de notre rencontre à la mairie d’Angers, nous avons décidé de rendre visite à ces blocs modulaires dont la mairie nous parle tant, malgré le peu de temps que l’on peut nous accorder, que ce soit dans la discussion ou dans l’exode.

Que ce soit lors des rares passages au Village, ou dans
les bureaux aux alentours de la rue du Mail, ou encore lors
de notre premier « temps d’échange »… Lire la suite

Retour sur notre rendez-vous à la mairie d’Angers

Mairie d'Angers, bd de la Résistance et de la Déportation

Hôtel de ville d’Angers

Rendez-vous fixé en tout début de matinée par le Cabinet du maire, tout le monde ne pouvait être présent.

Avec l’audience de lundi prochain, nous ne pouvions
ne permettre de remettre cette rencontre à plus tard.

Nous avions besoin du « son de cloche ».

Aménagement des modulaires de la Baumette (échelle 1-100)

Aménagement des modulaires de la Baumette (échelle 1-100)

Lire la suite

[Angers] Rendez-vous à la mairie d’Angers demain, vendredi 7 décembre à 8h du matin…

Suite à notre second courrier, le membre du Cabinet de la mairie d’Angers
venu à notre rencontre, au Village, nous a transmit la réponse du maire :
nous avons obtenu un rendez-vous avec adjoint-e-s concerné-e-s.

Mairie d'Angers, bd de la Résistance et de la DéportationRassemblement devant la mairie d’Angers dès 8h
en soutien aux habitant-e-s du Village à l’occasion
d’une rencontre avec : Mme Rose-Marie VÉRON
(adjointe déléguée à l’Action et à l’Animation Sociales,
à la Santé et au Handicap, et à la vie associative),
Mme Norma MÉVEL PLA (adjointe du quartier Roseraie)
ainsi que le membre du Cabinet de la mairie d’Angers.

Réponse de la mairie d’Angers >> URGENT : Rencontre avec les représentants du Village d’Orgemont

Voici la réponse du maire d’Angers à notre second courrier, transmise électroniquement par son directeur adjoint de son cabinet : Lire la suite

Angersmag.info – Notre-Dame-des-Landes (44) – une « impasse » selon les élus verts d’Angers

« Pourquoi continuer le bras de fer », s’interrogent les six écologistes, adjoints et conseillers municipaux, de la Ville d’Angers et de l’agglomération. Constatant les débordements aux abords de la zone concernée par l’aéroport de Notre Dame des Landes (44), ils reprochent au premier ministre de s’être engagé dans une impasse.

Les opposants au projet d'aéroport de Notre Dame des Landes, ce soir à Angers (Photo DR).

Les opposants au projet d’aéroport de Notre Dame des Landes, ce soir à Angers (Photo DR).

Lire la suite

Rennes. Retour sur « le Pacé » : de l’assignation à la décision !

Près de Rennes, 200 migrants occupent un foyer désaffecté

Au moins 200 migrants, principalement des demandeurs d’asile, occupent
depuis début mai une ancienne maison de retraite à Pacé, près de Rennes,
« réquisitionnée » par le DAL35 pour « sortir les gens de la rue », a-t-on appris
auprès de l’association Droit Au Logement.

Lire la suite

Un Toit c’est Un Droit (35) – Occupation de la Résidence du Parc à Pacé par le DAL35 (lettre ouverte)

Le DAL35 occupe depuis le 5 mai 2012 les locaux actuellement vacants
de la Résidence du Parc à Pacé, permettant ainsi l’accueil
de demandeurs d’asile récemment expulsés
de leurs hébergements rennais.

L’indignation de « la commune » de Pacé face à cette occupation
n’aura pu échapper à personne : communiqué de presse
et lettre au Préfet ont été largement, et lourdement,
repris dans la presse locale et dans tous les supports
de communication municipaux, incitant ainsi
les Pacéens à partager cette indignation.

Les élus de la minorité pacéenne, exclus, comme à l’accoutumée,
de la réflexion menée par la majorité sur cet évènement, et évidemment
non associés à la rédaction de ces deux textes, ne peuvent
en être solidaires, et dénoncent l’amalgame entretenu
par le maire sous le vocable « la commune ».

Un communiqué de presse à paraître résume notre position.
Il paraît utile de dénoncer quelques contre-vérités :

Lire la suite

Ouest-France – Angers. Les dessous d’une succession savamment orchestrée

Frédéric Béatse sera élu maire, ce midi, avec une majorité fragilisée. En exclusivité, Ouest-France vous révèle les coulisses d'une prise de pouvoir.

Frédéric Béatse sera élu maire, ce midi, avec une majorité fragilisée. En exclusivité, Ouest-France vous révèle les coulisses d’une prise de pouvoir.

L’histoire …

1998 : Un « Yalta » à l’Angevine

Nous sommes en 1998. Jean-Claude Antonini vient d’être élu maire. La scène se passe dans un café du centre-ville d’Angers. Une réunion rassemble Frédéric Beaste, conseiller municipal depuis 1995, Luc Belot, président des Jeunes socialistes, Romuald Tahari, président du syndicat étudiant Unef et Hermann Corvé, membre du bureau national des Jeunes socialistes. Frédéric Béatse, le plus vieux, prend la parole. « Il disait que les jeunes et l’avenir, c’était nous », raconte Romuald Tahari, « Si nous voulons prendre Angers dans l’avenir, on doit faire deux choses : creuser le sillon au PS pour prendre la direction de la section angevine et obtenir de Jean-Claude Antonini des places pour les jeunes en 2001. On doit entourer le maire en lui faisant allégeance suffisamment pour obtenir le maximum et écarter le moment venu les quadras, Rotureau et Carré, qui sont les mieux placés pour incarner la relève ».

Lire la suite