Rennes. Retour sur « le Pacé » : expulsion imminente !

Pacé. Les 250 migrants du plus grand squat de France
craignent l’expulsion (reportage)


Voir le reportage vidéo…

Ambiance tendue depuis quelques jours au squat de Pacé
près de Rennes. Les 250 migrants qui y vivent depuis mai dernier
craignent d’être expulsés à partir de demain matin.

Le tribunal de Rennes leur avait donné jusqu’à
ce jeudi soir minuit pour évacuer les lieux.

« En fait, on ne sait pas vraiment quand on va être expulsé » précise
une militante de l’association Droit Au Logement (DAL35)
qui, en mai dernier, a « ouvert » ce squat.

« Ca peut être demain matin à partir de 6h ou dans les jours à venir.
Nous avons conseillé aux occupants de mettre à l’abri le peu d’affaires
qu’ils possèdent et de ne garder qu’avec eux le strict minimum ».

Des migrants qui vivent dans l’angoisse.

« Où va-t-on aller si on est expulsé ? Il n’y a plus
de places d’accueil pour nous héberger »

résume l’un d’eux.

Un véritable casse-tête politique et humain
pour les politiques et la préfecture.

Lire la suite

Publicités

CSSP49 – Lettre ouverte au préfet de Maine-et-Loire (49)

Les propos du nouveau préfet nous ont profondément choqués par le mépris à peine dissimulé qui les sous tend, non seulement vis à vis des demandeurs d’asile qui ne seraient que des touristes en goguette profitant et abusant de l’humanisme des préfectures ( !!? ) mais aussi des français jetés à la rue ; nous lui répondons par la même voie médiatique qu’il a employé ; nous n’avons pas tout relevé de ces propos notamment sur l’abus et le détournement de la procédure prioritaire, de l’illégalité des « obligations à quitter le territoire » qui en sont la conséquence alors même que la Cour européenne de Strasbourg les a condamnées dans un arrêt du 02 février 2012 ; du refus de discuter sérieusement de la réquisition des immeubles vides comme alternative directement applicable avec la mairie et ses SEM – la sénatrice C. BOUCHOUX a recensé pas moins de 3000 logements vides sur ANGERS -, de l’augmentation du budget « accompagnement », amputé de 64% en 2008… Bref, de toutes ces mesures administratives et financières qui s’opposent à une véritable politique d’accueil.

« Liberté, égalité, fraternité » ; les sans culottes seraient-ils montés à l’assaut des despotismes européens s’ils n’avaient eu une conscience aiguë de la portée universelle de ces mots ?

Puissent les politiques et décideurs de ce pays méditer cette question…

Lire la suite

Ouest-France – Hébergement de bric et de broc pour les migrants

Ouest-France – À Pacé, la plus grande réquisition de France du DAL (reportage)

Lire la suite