Indymedia – Nantes. Retour sur trois mois de luttes pour le logement…

Réquisition de logemnts vides

Prochain rendez-vous du collectif « un toit pour toutes et tous »

  • Lundi 21 janvier à 15h au GASPROM (+ d’infos sur place)
  • AG du collectif, tous les mardis à 18h
    au Gasprom (24 rue Fouré à Nantes)

Les actions passées…

Lire la suite

Publicités

CSSP49 – Droit de Propriété versus Droit au Logement

Sur le Droit de propriété et le Droit au logement

En marge du procès contre « le Village », point de vue…

Au cours de ce procès certaines questions ont été abordées non pas dans le cadre d’un débat de fond mais, une fois de plus, dans l’urgence, une urgence bien réelle du côté des habitants-occupants du « Village » et une prétendue urgence du côté de la mairie-propriétaire.

Lire la suite

CSSP49 – Expulsion. À Angers, l’école Voltaire se mobilise pour une jeune Arménienne

Demain, jeudi 20 décembre, l’équipe enseignante de l’école élémentaire Voltaire à Angers (quartier Monplaisir) sera dans la cour de 8h30 à 8h45 (entrée rue de Touraine) pour manifester son soutien à Irina en CM2.

Avec sa mère et sa soeur scolarisée à Jean Lurçat, le collège de secteur, elles ne sont plus prises en charge à l’hôtel du Mans. La préfecture suspend actuellement leur demande de réexamen à l’OFPRA et refuse leur régularisation.

Lire la suite

Ouest-France – Expulsion. À Angers, l’école Voltaire se mobilise pour une jeune Arménienne

Une mère arménienne et ses deux filles sont menacées d’expulsion. L’école Voltaire, à Angers, se mobilise jeudi matin pour elles.

Lire la suite

CSSP49 – Les ALGÉCOS : Acte 1

Depuis de nombreuses années, à Angers mais dans bien d’autres villes, tous les demandeurs d’asile ne disposent pas d’un hébergement. Ils sont nombreux à devoir passer l’hiver dans des abris de fortune (mais pas seulement l’hiver…). En ce sens, la réquisition de logements vides est une des réponses défendues par le Collectif.

Le 27 octobre 2012, suite à une première manifestation dénonçant les graves manquements de l’État, quatre maisons situées rue d’Orgemont (quartier de la Roseraie) ont été réquisitionnées et accueillent des demandeurs d’asile sans hébergement mais également des familles Rroms ainsi que des jeunes français sans hébergement (une cinquantaine de personnes).

Lire la suite

Rennes. Retour sur « le Pacé » : expulsion imminente !

Pacé. Les 250 migrants du plus grand squat de France
craignent l’expulsion (reportage)


Voir le reportage vidéo…

Ambiance tendue depuis quelques jours au squat de Pacé
près de Rennes. Les 250 migrants qui y vivent depuis mai dernier
craignent d’être expulsés à partir de demain matin.

Le tribunal de Rennes leur avait donné jusqu’à
ce jeudi soir minuit pour évacuer les lieux.

« En fait, on ne sait pas vraiment quand on va être expulsé » précise
une militante de l’association Droit Au Logement (DAL35)
qui, en mai dernier, a « ouvert » ce squat.

« Ca peut être demain matin à partir de 6h ou dans les jours à venir.
Nous avons conseillé aux occupants de mettre à l’abri le peu d’affaires
qu’ils possèdent et de ne garder qu’avec eux le strict minimum ».

Des migrants qui vivent dans l’angoisse.

« Où va-t-on aller si on est expulsé ? Il n’y a plus
de places d’accueil pour nous héberger »

résume l’un d’eux.

Un véritable casse-tête politique et humain
pour les politiques et la préfecture.

Lire la suite

Ouest-France – Hébergement de bric et de broc pour les migrants

Rennes. Retour sur « le Pacé » : Plan hivernale en approche !

Ouest-France – Mme Cécile DUFLOT, ministre du Logement,
envisage la réquisition de logements vacants

Duflot envisage la réquisition de logements vacants
Lire la suite

CSSP49 – La douleur angevine, encore et toujours…

Les demandeurs d’asile d’Europe et d’Afrique ainsi que les sans abris d’Angers se rassemblent SAMEDI 27 OCTOBRE à 14H00 à la gare St LAUD à Angers  et marcheront sur la préfecture pour réclamer  des hébergements pour tous ainsi que prévu par le droit. Lire la suite

Rennes. Retour sur « le Pacé » : de la réquisition à l’inauguration !

Ouverture du Pacé !

Depuis plus de 48 heures, 2 300m² de locaux inoccupés
depuis septembre 2011 mais cependant toujours chauffés
ont retrouvé une affectation digne de ce nom.

Lire la suite