Bienvenue au Village

Comme le Village n’est pas seul au monde, nous publions certaines infos
d’Ici et d’Ailleurs dans les rubriques : « Événements » et « Revue de presse ».

Au fil du déroulement de notre petite histoire, nous publions
nos événements dans la rubrique « Agenda du Village »
et nos récits dans la rubrique « Communiqués ».

Pour la « petite histoire » …

Le samedi 27 octobre 2012, à Angers (49), quartier de la Roseraie,
une quarantaine de sans-abri, hommes, femmes et enfants, originaires
de France, de Roumanie, de Somalie et d’ailleurs, se réfugient dans
les anciens logements de fonction de l’école municipale voisine,
laissés vacants depuis plusieurs années par la mairie d’Angers.

Dès le mardi 6 novembre 2012, nous, habitant-e-s du Village, adressions un courrier
accompagné d’une copie de notre premier communiqué au maire d’Angers,
au président d’Angers Loire Métropole, au président du Conseil général
et au préfet de Maine-et-Loire.

Le lundi 3 décembre 2012, la Halte de la Baumette devait ouvrir ses portes
aux habitant-e-s du Village et sans-abri des rues d’Angers. Au lieu de ça,
nos éclaireurs, le soir même, retrouvent les préfabriqués, laissés seuls,
dans le noir, isolés du reste du monde par des grilles métalliques.

Le lendemain, dans la matinée, dans un article publié par le Courrier de l’Ouest,
nous apprenons que que le la Halte de la Baumette n’est pas opérationnelle,
mais aussi que la convention entre l’État et la mairie n’est pas encore signée.

Dans l’après-midi, nous recevons la visite de l’huissier de justice venu
nous remettre les assignations à comparaitre au Tribunal d’instance
pour une première audience le lundi 10 décembre. Nous y obtenons
un report de 8 jours.

Dans la soirée, 3 éclaireurs du Village se mettent en route pour la Halte de la Baumette et assistent à son « inauguration », sous les projecteurs du morceau
de parking réquisitionné à cet effet.

Le mardi 18 décembre, la seconde audience du procès initié par la mairie d’Angers contre 3 habitant-e-s du Village nous permet de mettre en avant le droit d’usage.

Nous demandons à être jugés sur le fond. Cette fois-ci, pas de prochaine audience,
nous attendons le délibéré du procès et c’est pour le lundi 7 janvier 2013.

Les journalistes (Courrier de l’Ouest ; Ouest-France) s’empressent de publier,
sans réellement se préoccuper de l’information transmise
Après la publication d’un démenti, nous publions
le résultat du procès sur notre blog.

Derniers articles à propos du Village

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s