Indymedia – Nantes. Retour sur trois mois de luttes pour le logement…

Réquisition de logemnts vides

Prochain rendez-vous du collectif « un toit pour toutes et tous »

  • Lundi 21 janvier à 15h au GASPROM (+ d’infos sur place)
  • AG du collectif, tous les mardis à 18h
    au Gasprom (24 rue Fouré à Nantes)

Les actions passées…

Lire la suite

Publicités

Retour sur la FestiZAD : le Village à Notre-Dame-des-Landes (44)

FestiZad boueLa boue, il fallait aimer ça
pour aller à la FestiZAD !

Très forte présence policière aux différents points
de rendez-vous et mais éparse aux abords de la ZAD.

Sur plusieurs kilomètres, nous avons croisé une quantité impressionnante
de voitures et de camions stationnés tout le long du chemin menant au site du festival.

Lire la suite

Retour sur la première audience du Village au Tribunal d’instance d’Angers

Lors de la visite du directeur adjoint du Cabinet de la mairie d’Angers, le message
était claire : pas de procès avant l’ouverture de la Halte de la Baumette,
initialement prévue pour le lundi 3 décembre
. Cette halte de nuit
à base  de préfabriqués sur un morceau de parking
n’est, à ce jour, pas encore ouverte.

Pourtant, aujourd’hui, lundi 10 décembre, vers 15h, une quarantaine de personnes, habitant-e-s et soutiens, se rejoignaient devant le Tribunal d’instance, non loin
du stade Jean Bouin, à l’occasion du procès initié par la mairie d’Angers
contre des habitants du Village. Lire la suite

Le Parisien – Une cinquantaine de mal logés expulsés d’un immeuble vétuste

Des mal-logés, installés dans un immeuble du XIe arrondissement, au 141, rue de Charonne, ont été expulsés dimanche soirUne cinquantaine de personnes, dont dix enfants, ont été expulsées dimanche soir vers minuit d’un immeuble de la rue de Charonne, dans le XIe arrondissement de Paris. Ces familles occupaient depuis plusieurs jours un immeuble vétuste parisien appartenant à un bailleur social pour tenter d’obtenir un logement, selon le collectif des « Mal-logés ».

Lire la suite

Début de médiatisation

Actuellement, nous sommes environ 40 habitants, Français, Rroms et Somaliens. Parmi nous, quelques familles. A la rue depuis quelques jours à quelques mois, nous sommes d’autant plus vulnérables.

Avec le récent changement de préfet de Maine-et-Loire (49) et surtout, du ministre de l’Intérieur, M. Manuel VALLS, apparemment adepte de la surenchère sécuritaire (1;2;3;4;5;6;7), nous ne pouvons prendre le risque d’une expulsion violente (bien qu’illégale après 48h de présence dans les lieux occupés). Lire la suite

Rassemblement de policiers en grève à Angers